820c0486eac6166fde759250fe8ae681.jpg

François Hollande a annoncé aujourd’hui la libération des quatre otages Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, enlevés le 16 septembre 2010 au nord du Niger par des membres du réseau Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Kidnappés à Arlit sur un site d'extraction d'uranium, les otages étaient tous des salariés du groupe Areva et Vinci.

Après trois années d’épreuves, d’espoir et d’angoisse, Serge Larcher tient à partager l’immense joie et l’émotion de l’épouse de Thierry Dol, Awri Dol, et de ses parents, Alex et Marie-Jo Dol, originaires du François à la Martinique. Il tient à saluer leur courage et leur dignité et s’associe à toute la population martiniquaise qui a tant accompagné cette famille en faisant preuve d’une mobilisation sans failles et d’une solidarité qui ont permis à tous de ne jamais perdre espoir. Aujourd’hui c’est toute la Martinique qui peut pousser un grand « ouf » de soulagement après tant d’angoisse et d’attente.

Serge Larcher salue également le travail du gouvernement français et du comité de soutien, qui ont su, jour après jour, mener à bien cette libération tant attendue. Enfin, il remercie tout particulièrement Maurice Antiste, maire du François et toute l’équipe municipale, qui n’ont pas ménagé leur efforts pour entourer la famille et maintenir le lien avec le gouvernement.

Outre le soulagement et l’euphorie que procurent cette libération, Serge Larcher adresse tout son soutien à Thierry Dol pour son retour de Niamey, attendu dans les heures à venir selon les annonces du Président de la République.

Si aujourd’hui Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret sont libres et sains et saufs, Serge Larcher ne peut s’empêcher de penser au sept autres Français toujours retenus en otage dans le monde.